En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Comment les policiers sont sensibilisés à la prise en charge de victimes de violences conjugales

Cent-vingt-trois femmes ont été tuées par leur partenaire ou ex-partenaire, en 2016 soit une femme tous les trois jours. A la veille de la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes, BFMTV a pu filmer au Chesnay, en région parisienne, une formation visant à mieux armer les policiers dans l'accompagnement et l'orientation des victimes de violences conjugales. Noura Bellili, victime, est venue raconter son expérience à des policiers. "Je suis arrivée au commissariat, je viens pour déposer une main courante et on me dit: 'non désolé tout le monde est parti déjeuner et de revenir à 14 heures'", a-t-elle rapporté. Fabienne Boulard , major de police et responsable de la formation a complété cet échange par des conseils. Par exemple, lors de l'enregistrement de la plainte, il faut orienter la victimes vers des associations ou des travailleurs sociaux.

Mise en ligne le 24/11/2017

Sur le même sujet