En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Violences au Gabon: réélu, Ali Bongo accuse des "groupuscules formés à la destruction"

La situation est toujours compliquée au Gabon, au lendemain de l'annonce des résultats de l'élection présidentielle. A la suite des scènes de violences survenues mercredi à Libreville, le Quai d'Orsay a demandé aux 11.000 ressortissants français installés dans le pays à rester chez eux. Ali Bongo, dont la victoire est contestée par son adversaire Jean Ping, s'est adressé à la population gabonaise ce jeudi soir. Pour lui, les urnes ont rendu leur verdict et c'est lui qui a été déclaré gagnant face aux "groupuscules formés à la destruction dont le seul projet était de prendre le pouvoir". De son côté, l'opposant Jean Ping n'a pas tardé à répliquer. D'après lui, la seule solution, c'est qu'Ali Bongo "reconnaisse sa défaite". - Avec: Vincent Hugeux, grand reporter à L'Express, spécialiste de l'Afrique. - Grand Angle, du jeudi 1er septembre 2016, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Mise en ligne le 01/09/2016