En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Violence à République, un gardé à vue témoigne

Dimanche en marge de l'ouverture de la COP21, des violences ont éclaté entre manifestants et force de l'ordre sur la place de la République à Paris. 317 personnes avaient été placées en garde à vue, 9 ont été prolongées lundi, pour violences supposées et jets de projectiles. Toutes les autres ont été relâchées. Ils avaient été arrêtés pour participation à une manifestation. Pour Yanick, professeur de Chimie, les autorités n’auraient pas fait de différence entre les manifestants et les individus ultra violents. Il dénonce un " un excès de zèle". La plupart des personnes arrêtées pourrait être convoquées par le procurer de la République.

Mise en ligne le 01/12/2015

Sur le même sujet