En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Un rescapé d'AZF témoigne: "Si on connaissait la vérité, on pourrait en vouloir à quelqu'un"

Quinze ans après l'explosion du complexe chimique d'AZF à Toulouse, le procès de l'usine et de son directeur s'ouvre ce mercredi à Paris. Abdelkader Daoud travaillait sur le site au moment de la catastrophe. Aujourd'hui encore, il éprouve des difficultés à retourner aux alentours. Cet ancien salarié attend désormais des explications sur les responsabilités de l'explosion pour ce troisième procès. "Si on connaissait la vérité, on pourrait en vouloir à quelqu'un", témoigne Abdelkader Daoud au micro de BFMTV.

Mise en ligne le 24/01/2017

Sur le même sujet