En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

"Un état d'urgence étant par nature temporaire, il faut qu'il puisse s'arrêter à un moment", Me Patrice Spinosi

Instauré après les attentats du 13 novembre, l'état d'urgence doit normalement prendre fin le 26 février prochain. François Hollande s'est toutefois montré favorable à la prolongation de ce dispositif exceptionnel, la menace terroriste étant toujours palpable en France. Pour la Ligue des droits de l'Homme, il est temps de mettre un terme à l’état d’urgence. Elle a d'ailleurs demandé hier au Conseil d’État sa suspension, en fustigeant l'atteinte à plusieurs libertés fondamentales. Pour l'avocat de l'association, "les conditions initiales qui ont justifié l'état d'urgence ne sont plus aujourd'hui réunies". Selon lui, il n'y a plus de raison de maintenir ce régime d’exception de façon durable. - Avec: Philippe Doucet, député PS du Val d'Oise. Et Me Patrice Spinosi, avocat de la Ligue des droits de l'Homme. - BFM Story, du jeudi 21 janvier 2016, présenté par Olivier Truchot, sur BFMTV.

Mise en ligne le 21/01/2016

Sur le même sujet