En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

"Twitter n’est pas un tribunal", rappelle la présidente de La Fondation des femmes

Ces derniers jours, les témoignages de femmes victimes de harcèlement sexuel ont afflué sur Twitter, notamment grâce au hashtag BalanceTonPorc. On entre désormais dans une "deuxième phase de dénonciation, beaucoup plus sérieuse puisqu’il s’agit de dénonciations devant la justice", a expliqué, ce vendredi sur BFMTV, la présidente de La Fondation des femmes. Si Anne-Cécile Mailfert a salué la démarche, elle a tenu à rappeler que "Twitter n’est pas un tribunal". "Dénoncer sur Twitter peut potentiellement exposer les femmes à des risques", comme celui d’être "accusées de diffamation", a-t-elle précisé.

Mise en ligne le 20/10/2017

Sur le même sujet