En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Saint-Ouen: après la fusillade, le ras-le-bol des habitants

Dessiner des corps sur le sol, pour « représenter les vies qui risquent d'être enlevées, si rien n'est fait pour arrêter la violence ». C'est ce qu’ont fait les habitants de Saint-Ouen dimanche à 17 heures sur le parvis de l'hôtel de ville. Les riverains excédés veulent dénoncer la dernière fusillade, le 30 avril, qui a fait trois blessés âgés de 20 ans. Près de trois ans après la venue à Saint-Ouen de Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur, pour lancer les premières zones de sécurité prioritaires en France, la ville de Seine-Saint-Denis reste minée par le trafic de drogue. La lutte contre les dealeurs était pourtant l'objectif numéro un de la ZSP de Saint-Ouen.

Mise en ligne le 11/05/2015

Sur le même sujet