En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Procès de "mamie jihad": "Ma mère n'est pas une terroriste, c'est une mère de famille"

Le procès de Christine Rivière, surnommée "mamie jihad", s'est ouvert ce jeudi. Convertie à l'islam sous l'influence de l'un de ses fils, cette femme de 51 ans est partie lui rendre visite trois fois en Syrie entre juillet 2013 et mai 2014. Soupçonnée d’association de malfaiteurs en vue de la préparation d’actes de terrorisme, elle risque jusqu'à dix ans de prison. Pour son fils aîné qui réside en France, ce "n'est pas une terroriste" mais "une mère de famille qui aime ses enfants". Selon lui, elle aurait été embrigadée malgré elle dans "cette secte qui joue avec les faiblesses des gens".

Mise en ligne le 05/10/2017

Sur le même sujet