En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Pourquoi l'Opac va murer trois cages d'escalier à Compiègne dans l'Oise

Arnaud Dumontier, président de l'Opac de l'Oise, était l'invité de BFM Story mardi soir pour expliquer sa décision de fermer une partie des bâtiments d'une cité de Compiègne. Trois cages d'escalier sur les 38 que comptent le parc de l'Office public d'aménagement et de construction sur le quartier du Clos-des-Roses sont concernées. Les activités des dealers qui squattent les lieux mettent en péril la sécurité des locataires selon le président de l'organisme social. "La situation est devenue insupportable", déplore-t-il. "Nous avons constaté, après une visite sur le terrain avec la police nationale et le service de l'Opac de l'Oise, que des vannes de gaz avaient été manipulées, que des réseaux d'électricité avaient été détournés." Selon le président de l'Opac, "tout laisse craindre l'imminence d'une explosion ou d'un incendie. Cela peut avoir des conséquences sur la vie d'hommes, de femmes et d'enfants". "J'ai la responsabilité de la vie de mes locataires. Je ne veux pas avoir de morts sur la conscience", souligne-t-il.

Mise en ligne le 10/01/2017

Sur le même sujet