En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Mise en garde de Manuel Valls sur le salafisme: "Je donne raison au Premier ministre", Malek Boutih

Manuel Valls a mis en garde lundi soir contre le poids idéologique et culturel, en France, de la minorité salafiste. Pour lui, même si les salafistes "doivent représenter 1% des musulmans" en France, "leurs messages sur les réseaux sociaux sont les seuls qu'on entend". Le Premier ministre a-t-il raison ? Pour Malek Boutih, député PS de l'Essonne et ancien président de SOS Racisme, le chef de gouvernement a raison. "Il ne dit pas que tous les musulmans sont salafistes, il dit simplement que tout l'islam est sous la pression à l'échelle internationale et en France", précise l'élu socialiste. "Beaucoup de musulmans sont contre le terrorisme. Mais sur le fond, ils sont sous la pression, soit parce qu'ils ont peur, soit ils n'ont pas le courage d'avoir un contre-discours", poursuit-il. "Les musulmans français ont besoin d'avoir d'autres voix, qui expriment un visage moderne et en adéquation avec la démocratie", conclut Malek Boutih. - 19h Ruth Elkrief, du mercredi 6 avril 2016, sur BFMTV.

Mise en ligne le 06/04/2016

Sur le même sujet