En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Meurtre à Sarcelles: la question du port de l'arme de service en permanence posée

Un policier de 31 ans a tué ce samedi en début de soirée à Sarcelles dans le Val-d'Oise trois personnes avec son arme de service et en a blessé trois autres avant de se suicider. Après ce drame, la question de l’arme de service se pose. Depuis les attentats du 13 novembre 2015 les policiers ont en effet le droit de garder leur arme en permanence. Ce dimanche, l’association "femmes des forces de l’ordre en colère" organisait une marche blanche en hommage aux forces de l’ordre tombés lors de l’année 2017. Selon ces femmes, le problème n'est pas le port de l'arme de service mais un manque de suivi et "les problèmes qu'il y a à côté". Malgré le drame de Sarcelles, les policiers pourront toujours conserver leur arme sur eux hors service s’ils le souhaitent.

Mise en ligne le 20/11/2017

Sur le même sujet