En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Manque de lits, sous-effectif… les personnels des services d’urgence sont à bout

Les personnels de plusieurs services d'urgence se mobilisent pour dénoncer des urgences saturées et à bout de souffle. Près d'une centaine d'hôpitaux sont actuellement en dispositif "hôpital sous tension" et font face à une situation critique notamment devant l'afflux de patients. À l’hôpital de Sainte Musse à Toulon, Cyril, infirmer urgentiste depuis 4 ans, est en grève mais réquisitionné pour assurer la continuité des soins. "Je vois une cinquantaine de patients par jour ce qui se résume à six patients par heure", explique-t-il. Selon lui, la situation est "difficilement gérable" pour assurer "une qualité de soin et une surveillance continue". Une lettre ouverte, signée par plusieurs praticiens de toute la France, a été envoyée à la ministre de la Santé Agnès Buzyn. Des syndicats attendent d’être reçus depuis bientôt 6 mois.

Mise en ligne le 20/03/2018

Sur le même sujet