En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Maltraitance de retraités: Rossignol souligne qu'il n'y a pas eu de "maltraitance physique"

Trois jeunes filles, âgées de 16 et 17 ans, en stage dans une maison de retraite de Seine-et-Marne, ont été mises en examen vendredi pour violences en réunion avec préméditation, diffusion sur internet de scènes de violence et atteinte à la vie privée. La secrétaire d’État chargée de la Famille, de l’Enfance, des Personnes âgées et de l’Autonomie a souligné dimanche qu'il n'y avait pas eu de "maltraitance physique" mais des "humiliations", de la "violence verbale" et "une atteinte à la dignité de ces personnes". Laurence Rossignol juge que l'établissement scolaire comme l'EHPAD ont "très rapidement pris la mesure des faits".

Mise en ligne le 24/01/2016

Sur le même sujet