En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Les Républicains: "Un ni-ni appliqué à une présidentielle est insoutenable", Jacques Séguéla

Le "ni-ni" de Nicolas Sarkozy n'en finit pas de susciter la controverse chez Les Républicains. Dimanche soir, Nathalie Kosciusko-Morizet a estimé que le refus du front républicain voulu par l'ancien chef de l'État aurait pu coûter très cher à droite, si la gauche l'avait lui aussi appliqué. Comme la députée de l'Essonne, Christian Estrosi a, lui aussi, ouvertement critiqué cette stratégie et la ligne droitière prônées par son "ami" Nicolas Sarkozy. Le retrait du PS a permis "d'éviter la débâcle", a tancé le nouveau président de PACA. Son bras droit, Renaud Muselier a, quant à lui, lancé que la ligne "ni-ni" ne peut pas s'appliquer au 2nd tour de la présidentielle. Si on l'appliquait il y aurait Marine Le Pen. - Avec: Jacques Séguéla, publicitaire et consultant chez Havas. Maurice Szafran, éditorialiste à Challenges. Ainsi que Bernard Sananès, président de l'institut de sondages Elabe. - 19h Ruth Elkrief, du mardi 15 décembre 2015, sur BFMTV.

Mise en ligne le 15/12/2015

Sur le même sujet