En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Les détecteurs de mensonges sont de plus en plus performants.

Frédéric Simottel présente dans sa chronique Culture Geek du lundi 27 avril 2015, les innovations technologiques destinées à traquer les menteurs. Aujourd'hui, même notre voix peut nous trahir. Une start-up israélienne est capable d'analyser 120 caractéristiques pour déterminer 9 types d’émotions parmi lesquelles le stress. Une compagnie d’assurance l'utilise déjà dans ses centraux téléphoniques pour savoir si ses clients mentent pendant la déclaration du sinistre. Certains systèmes sont également en mesure de savoir si l’on ment ou pas rien qu'en auscultant notre regard. D'autres chercheurs vont même jusqu’à combiner cette technique avec l'analyse des moues et des mimiques. Il existe un détecteur ultime qui est muni d'une combinaison de 17 capteurs capable d’enregistrer jusqu’à 120 mouvements par seconde. Cet outil offre un taux de réussite de 82%.

Mise en ligne le 27/04/2015

Sur le même sujet