En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

"Lâcheté" des juges: Clarisse Taron se dit consternée

Dans le livre "Un président ne devrait pas dire ça...", François Hollande a ouvertement critiqué la justice. Le chef de l'État y parle de la "lâcheté" de la justice et de magistrats qui "se planquent" et "jouent les vertueux". "La justice n'aime pas le politique", conclut-il. Ce soir, les deux plus hauts magistrats du pays, Bertrand Louvel, le premier président et Jean-Claude Marin, le procureur général de la Cour de cassation, sont reçus à l'Élysée pour "essayer de comprendre" ces propos. Ces déclarations risquent de faire voler en éclats une relation plutôt apaisée entre le chef de l'État et les magistrats. L'Union syndicale des magistrats (USM), majoritaire dans la profession, s'est dite "atterrée" et "consternée" par ces propos, tout en demandant leur infirmation ou leur retrait. - Avec: Clarisse Taron, présidente du Syndicat national de la magistrature. - Grand Angle, du mercredi 12 octobre 2016, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Mise en ligne le 12/10/2016

Sur le même sujet