En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

La déchéance de nationalité divise les parlementaires socialistes

La réforme constitutionnelle et en particulier la déchéance de nationalité divise la majorité. Au sein du Parti socialiste, les frondeurs s’y opposent. Ils considèrent qu'elle est une ligne rouge à ne pas franchir. Mais la quarantaine de députés frondeurs ne devrait pas empêcher le gouvernement d'obtenir le vote de 3/5ème des parlementaires. L’examen du texte, en première lecture au début du mois de février, devrait permettre au gouvernement d'avoir une idée plus précise sur le nombre d'élus qui ne souhaitent pas voter la réforme constitutionnelle et s'ils seront assez nombreux pour entraver la marche du gouvernement.

Mise en ligne le 24/12/2015

Sur le même sujet