En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

La chute brutale du patron de la police judiciaire

Bernard Petit, numéro 1 de la PJ parisienne a été mis en examen dans la nuit de jeudi à vendredi pour violation du secret de l'instruction. "C'est une chute spectaculaire, Bernard Petit perd tout en quelques heures de garde à vue: sa place, son poste, la PJ qui était sa passion", indique Frédéric Ploquin, journaliste spécialiste du grand banditisme. Nommé par Manuel Valls en décembre 2013, son erreur déçoit son entourage. "C'est un type réservé, plutôt timide, mais les faits sont là et ça fait mal", reconnaît Claude Cancès, ancien directeur régional de la PJ de Paris. Le nom de Christian Sainte, l'actuel patron de la PJ marseillaise a été proposé par le ministère de l'Intérieur.

Mise en ligne le 06/02/2015

Sur le même sujet