En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

"L'indignité nationale", "une proposition ferme à laquelle nous tenons", prévient Larrivé

Manuel Valls a laissé la porte ouverte mercredi à l'idée d'une peine d'indignité nationale proposée par la droite, en confiant "une réflexion transpartisane" à deux parlementaires. "Il faut que les Français terroristes ne soient plus reconnus comme des membres de la communauté nationale. Pour ceux qui sont binationaux, il faut qu'on arrive à leur retirer la nationalité française, et pour ceux qui sont français, les condamner à une peine d'indignité nationale, c'est-à-dire les priver de leurs droits civiques et politiques", a réagi Guillaume Larrivé. "C'est une proposition ferme à laquelle nous tenons", insiste-t-il.

Mise en ligne le 21/01/2015

Sur le même sujet