En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

L’édito de Christophe Barbier: Le franc-parler d'Emmanuel Macron

Lors du déplacement d'Emmanuel Macron en Corrèze, les manifestants de GM&S qui ont voulu le rencontrer ont été refoulés à coup de gaz lacrymogène. Le président s'est exprimé plus tard. Il a souligné que "ceux qui foutent le bordel feraient mieux de regarder s'il n'y a pas de postes là-bas" en sous-entendant le site Constellium d'Ussel, à 143 km de La Souterraine. Un président a-t-il le droit de parler de telle sorte à des gens qui se trouvent dans un drame social ? A qui Emmanuel Macron s'adressait-il vraiment ? - L’édito de Christophe Barbier, du jeudi 5 octobre 2017, sur BFMTV.

Mise en ligne le 05/10/2017

Sur le même sujet