En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Karim Cheurfi avait fait l'objet d'une enquête préliminaire en janvier, indique le procureur

François Molins, le procureur de la République de Paris, a indiqué lors d'une conférence de presse vendredi soir que courant janvier "le parquet antiterroriste a été destinataire d'éléments indiquant que Karim Cheurfi cherchait à se procurer des armes et qu'il aurait tenu des propos laissant entendre qu'il voulait tuer des policiers". "En l'absence d'éléments de radicalisation connus le parquet de Meaux a ouvert une enquête préliminaire le 13 janvier 2017, sous une qualification de droit commun, de menace de crime contre les personnes et d'associations de malfaiteur", a-t-il ajouté. Dans ce cadre, le 23 février 2017 Karim Cheurfi a été placé en garde à vue. Son domicile a été perquisitionné mais "aucune trace de documentation ou de consultation de sites à caractère apologétique" n'avait été retrouvée.

Mise en ligne le 21/04/2017

Sur le même sujet