En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

"Il n'y a pas de moyen de communication avec le sol à partir de la cabine passager", indique Jean-Paul Troadec

Invités jeudi matin sur RMC et BFMTV, Daphné Desrosiers, pilote de ligne et Jean-Paul Troadec, ancien directeur du BEA sont revenus sur l'une des hypothèses du crash de l'A320 selon laquelle l'un des pilotes n'aurait plus eu accès au cockpit avant l'accident. " Le pilote a un switch qui peut refuser l'accès au poste de pilotage. C'est dans un but préventif d'acte illicite. Il y a également des caméras pour savoir qui demande l'accès au poste", a expliqué la pilote. "Il n'y a pas de moyen de communication avec le sol à partir de la cabine passager. Il n'y a pas de poste de radio et les appareils smartphones n'ont pas de contact à cette altitude", a précisé Jean-Paul Troadec.

Mise en ligne le 26/03/2015

Sur le même sujet