En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Guerre d’Algérie: la "signification politique" du choix du 19 mars

Pourquoi la date du 19 mars retenue par François Hollande pour commémorer le cessez-le-feu en Algérie fait-elle polémique ? Marie-Christine Tabet, co-auteure de "Paris Alger une histoire passionnelle", explique que cette "date clivante" est un marqueur pour toutes les franges politiques. "Ça permet à François Hollande d'être sur un terrain de gauche", indique-t-elle. Elle précise que 90% des disparitions sont intervenues après le 19 mars 1962, date des accords d’Evian. "Une partie des Français ne peut pas considérer que c'est la fin de la guerre", ajoute-t-elle. "En période pré-électorale les présidents français vont chercher une sorte d'onction en Algérie", affirme la journaliste. "Ils visent l'idée qu'ils ont des binationaux franco-algériens", estime-t-elle.

Mise en ligne le 18/03/2016

Sur le même sujet