En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Grogne des surveillants pénitenciers: à Fresnes, les gardiens sur le qui-vive

A la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne, les gardiens sont sur le qui-vive. Ils s'inquiètent de la situation du quartier d'évaluation de la radicalisation, qui n'est pas suffisamment sécurisé. Selon eux, les détenus peuvent aller parler aux portes lors des promenades, sans être isolés des détenus radicalisés. Il manquerait 200 surveillants pour assurer une surveillance suffisante.

Mise en ligne le 16/01/2018

Sur le même sujet