En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Fusillade au Canada: "On a vu un affolement, avec du personnel qui sortait en pleurs du Parlement"

Frédéric Leturque, maire d’Arras, qui se trouvait au Canada au moment des faits, raconte sa version et ce détail d'agenda qui, peut-être, lui a sauvé la vie. "On a vu un affolement, avec du personnel qui sortait en pleurs du Parlement, avec des policiers qui arrivaient en masse. On a eu de la chance que notre rendez-vous ait été décalé de 10 minutes, parce que les choses (les coups de feu, ndlr) se sont passées à ce moment-là. Si ce rendez-vous n'avait pas été décalé, je ne sais pas comment les choses se seraient passées. La chef du protocole qui nous attendait dans le hall a été blessée. Ensuite nous avons été confinés à l’hôtel".

Mise en ligne le 22/10/2014

Sur le même sujet