En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

En Arctique, la banquise n’a jamais été si réduite à la fin de l’hiver

Avec 14,42 millions de km2 au 7 mars, les glaces recouvrant l'océan Arctique ont atteint cet hiver leur plus faible étendue en 38 ans. C’est la troisième année consécutive que le phénomène se répète. Selon les scientifiques, c’est un nouveau signe de l'accélération du réchauffement climatique. Ce n'est pas une surprise puisque 2016 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée sur la planète. Les chercheurs indiquent que cet automne et cet hiver, la température de l’océan Arctique était de 2,5 degrés au-dessus de la moyenne.

Mise en ligne le 23/03/2017

Sur le même sujet