En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Emmanuel Giboulot, "lanceur d'alerte" anti pesticides

Il n’a pas cherché la médiatisation, mais assume aujourd’hui sa prise de position. Le viticulteur bio Emmanuel Giboulot a finalement été reconnu coupable. Le tribunal correctionnel de Dijon a condamné à 1000 euros d’amende, dont 500 euros avec sursis, ce vigneron qui avait refusé de traiter chimiquement ses 10 ha contre une grave maladie de la vigne, la flavescence dorée. Et si les organisations professionnelles ne soutiennent pas sa position, lui dénonce « l’omerta » et les dangers pour la santé et l’environnement. « Il existe des alternatives aux pesticides », répète-t-il. Nous l’avons rencontré à Beaune, dans ses vignes.

Mise en ligne le 14/04/2014