En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Déchéance de nationalité: "Depuis 4 mois, François Hollande est engagé dans une espèce de toboggan où tout ce qu'il entreprend échoue", Bruno Jeudy

Après 4 mois de débats agités, le chef de l'État a enterré, ce mercredi, la révision constitutionnelle qu'il avait lui-même initiée après les attentats du 13 novembre. Applaudi par la quasi-totalité des parlementaires à Versailles 3 jours après le drame, François Hollande "constate aujourd'hui que l'Assemblée nationale et le Sénat ne sont pas parvenus à se mettre d'accord et qu'un compromis paraît même hors d'atteinte sur la définition de la déchéance de nationalité pour les terroristes". La semaine dernière, le Sénat, à majorité de droite, avait réservé l'extension de la déchéance aux seuls binationaux, arguant ne pas vouloir créer d'apatrides, là où l'Assemblée l'avait théoriquement étendue à tous les Français afin de ne pas créer de discriminations. Alors le chef de l'État a-t-il fusillé sa dernière cartouche pour 2017 ? - Avec: Bruno Jeudy, redacteur en chef du service politique de Paris Match. - Grand Angle, du mercredi 30 mars 2016, présenté par Jean-Baptiste Boursier, sur BFMTV.

Mise en ligne le 30/03/2016

Sur le même sujet