En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Coût élevé, fatigue: les difficultés du plan Vigipirate pour les policiers

Deux mois après les attentats de Paris le gouvernement a décidé de prolonger les niveaux "alerte attentats" pour l'Ile-de-France et les Alpes-Maritimes et "vigilance renforcée" pour le reste du pays. Cependant le coût du dispositif est très élevé et il devient de plus en plus difficile de gérer les effectifs, à la limite du surmenage. "Les collègues sont à bout de souffle. Ils ont un rythme de travail qui est très élevé et on arrive à des difficultés par rapport à la prise de repos et aux congés", explique Olivier Varlet, secrétaire général adjoint UNSA police.

Mise en ligne le 04/03/2015

Sur le même sujet