En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Comment la police s’adapte pour faire face aux violences dans les manifestations

Des forces mobiles à l’écart, prêtes à intervenir, et plus en tête du cortège. La fin des policiers en civils infiltrés dans les rangs des manifestants. Depuis la rentrée, la Préfecture de police de Paris revoit sa méthode pour faire face aux phénomènes de violence dans les manifestations. Nom de code de ces réflexions : Synapse. La raison de ce changement de vision : "Optimiser les opérations de maintien de l’ordre" selon le commissaire Alexis Marsan, qui souhaite également que les personnels soient moins exposés. Synapse préconise aussi la fin des interpellations de masse au profit d’arrestations plus ciblées grâce à la vidéosurveillance et à la police technique et scientifique.

Mise en ligne le 19/10/2017

Sur le même sujet