En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Attentats de 13 novembre, la victime oubliée du Stade de France

Un mois après les attentats de Paris et Saint-Denis, une des victimes de Stade de France s'est confiée pour la première fois à la télévision. Le 13 novembre au soir, Asta Pavlovic vendait des écharpes de supporters aux abords du stade. Lorsqu'à 21h53, Bilal Hadfi, a déclenché à quelques mètres de lui sa ceinture explosive. Asta a été criblé par des boulons qui lacèrent son corps. Les séquelles sont lourdes, il a perdu l’audition de son oreille droite, et subit des vertiges. L’un de ses doigts a même été arraché par l'explosion. Pourtant Asta n'a pas été invité à l’hommage national et se sent comme une victime oubliée.

Mise en ligne le 15/12/2015

Sur le même sujet