En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

Après l'agression antisémite de Marseille, le port de la kippa fait débat

Deux jours après l'agression antisémite à Marseille, l'émotion reste vive au sein de la communauté juive de France. Alors que le Consistoire israélite de Marseille a demandé aux juifs d'enlever leur kippa par précaution, l'opinion est tiraillée entre nécessité de préserver la sécurité et droit d'exercer la liberté de culte. Du côté des politiques, les députés Claude Goasguen et Meyer Habib ont arboré une kippa sur la tête ce mercredi après-midi dans les couloirs de l'Assemblée nationale. L'élu Les Républicains et son collègue UDI ont expliqué avoir fait ce geste en guise de solidarité envers le professeur juif, qui a été agressé lundi matin en pleine rue de Marseille par un mineur armé d'une machette. - Un document "Grand Angle BFMTV" du mercredi 13 janvier 2016.

Mise en ligne le 13/01/2016