En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
bfmtv

11 millions de véhicules sont concernés par le scandale Volkswagen

Volkswagen est au cœur d'une vaste tempête pour avoir équipé quelque 11 millions de ses véhicules de logiciel permettant de dissimuler le niveau réel des émissions de gaz polluants. Tout débute en 2013, quand l'ICCT, spécialisée dans les transports propres, décide de tester les émissions de certaines voitures diesel. L’ONG pensait alors conclure que les voitures diesel vendues aux États-Unis étaient moins polluantes que les autres parce que les normes étaient plus dures. Mais rapidement, les tests donnent des résultats étonnants. En mettant sur le banc d’essai une Volkswagen Jetta 2012 et une VW Passat 2013, les chercheurs trouvent un résultat opposé à leurs attentes. Les niveaux d’émissions d’oxyde d’azote sont bien plus élevés que ceux autorisés par la loi. Une surprise d’autant plus grande que Volkswagen diffusait depuis plusieurs années des publicités aux États-Unis pour vanter ses "diesel propres". - Un document "Grand Angle BFMTV" du mardi 22 septembre 2015.

Mise en ligne le 22/09/2015

Sur le même sujet