En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
A Sanaa, au Yémen, le 9 juin 2017, une mère tient son fils qui pourrait être atteint du choléra
 

L'ONU redoute 300.000 cas de choléra d'ici à la fin août au Yémen. Déjà 1.300 personnes sont mortes, victimes de l'épidémie qui touche le pays en guerre.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFMTV Midi

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Boz Ramboz
    Boz Ramboz     

    Et donc on fait quoi ? Les pays de mécréants devront-ils encore tout faire pour sauver ces milliers ou millions de vie, tout en prenant le risque que la démographie dans ces régions continue d'exploser avec toutes les diverses conséquences facilement prévisibles ?

Votre réponse
Postez un commentaire