Vols de secrets industriels : Washington promet une réaction "vigoureuse"

La Maison Blanche a indiqué, dans un document publié ce mercredi, son intention de lutter fermement contre l'espionnage industriel pratiqué par les entreprises étrangères.

A.S. avec AFP
Le 20/02/2013 à 22:10
Les autorités américaines renforcent leur combat contre l'espionnage industriel. En ligne de mire : les sociétés étrangères et notamment chinoises. (Freetofouk - Flickr - C.C.)

Face aux vols de secrets industriels, les Etats-Unis entendent bien riposter. Les autorités du pays ont en effet promis, ce mercredi, une réaction "vigoureuse" à ces pratiques d'entreprises ou de pays étrangers, une tendance en "accélération" selon un document publié par la Maison Blanche.

Tendance croissante

"Nous continuerons à agir de façon vigoureuse pour combattre les vols de secrets industriels qui pourraient être utilisés par des entreprises étrangères ou des pays étrangers afin d'obtenir un avantage économique indu", a précisé l'exécutif américain, dans ce texte citant notamment de nombreux exemples d'espionnage d'origine chinoise et détaillant la façon de lutter contre ce phénomène.
    
"Les tendances qui émergent montrent que la fréquence des cas d'espionnage économique et des vols de secrets industriels dont sont victimes les entreprises américaines est en accélération", assure ce rapport.

Mise en danger de l'économie nationale

Le gouvernement américain souligne que "le vol de secrets industriels menace les entreprises américaines, sape la sécurité nationale et met en danger la sécurité de l'économie américaine". Il promet d'"exercer une pression diplomatique soutenue et coordonnée sur des pays tiers pour décourager" de tels vols.

"D'autres gouvernements doivent reconnaître que la protection des secrets industriels est vitale pour le succès de nos relations économiques et qu'ils doivent prendre des mesures pour renforcer la lutte" contre ce phénomène, insiste le rapport.

Les sociétés chinoises en ligne de mire

Le texte ne mentionne pas directement la Chine, mais cite plusieurs exemples récents concernant des condamnations par la justice américaine de personnes accusées d'espionnage au détriment d'entreprises américaines et au profit de sociétés ou d'entités chinoises.
    
Parmi les sociétés américaines victimes de tels agissements figurent les géants de l'automobile Ford et General Motors, de la chimie DuPont et Dow Chemical, ainsi que de l'électronique Motorola.

La promesse de ces nouvelles mesures intervient au lendemain de la publication du rapport d'une firme américaine de sécurité sur Internet qui accuse l'armée chinoise de contrôler des centaines, voire des milliers de pirates informatiques parmi les plus virulents du monde, et dont les attaques ont récemment ciblé des journaux, des sociétés et des agences du gouvernement américains.

>> A lire aussi : "Unit 61398, l'unité spéciale de l'armée chinoise derrière les cyberattaques contre les USA"

Toute l'actu International

La question du jour

Selon vous, le gouvernement Valls conduit-il une politique d’austérité?