En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Rolande Plesel, la mère de Rémi, confie avoir peu d'espoir de retrouver son fils vivant.
 

Ancien ingénieur chez Total, ce Martiniquais est devenu pilote de ligne il y a trois ans, à l'âge de 42 ans. Sa famille est bouleversée.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • bishop
    bishop     

    Le voici devenu sous marinier lol

    Lola 13
    Lola 13      (réponse à bishop)

    Pauvre cloche !

  • Colibrick
    Colibrick     

    Après une brillante carrière d’ingénieur chez Total, il réalise un rêve d’enfant en devenant pilote, et part s’installer avec sa compagne en Indonésie.
    Avec 2.275 heures de vol, à 45 ans Rémi Plesel était vice-président de l’Association des Pilotes Antillo-Guyanais et était inscrit sur la liste des pilotes les plus qualifiés et les mieux entraînés de la Federal Aviation Administration (FAA), une agence gouvernementale américaine chargée de certifier les nouveaux avions, les équipements et formations des pilotes de l’aviation civile. Avec l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), elle est un organe de contrôle et de fiabilité reconnu mondialement. Elle dit à propos de Rémi Plesel : "Plesel fait partie des pilotes qui ont dépassé le haut niveau d’éducation et de résultats médicaux établis par la FAA".

Votre réponse
Postez un commentaire