En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
D'après le président russe Vladimir Poutine, qui a annexé la péninsule ukrainienne de Crimée en 2014, les frontières des pays ne sont pas importantes - Lundi 11 janvier 2016
 

Après l'annexion de la péninsule ukrainienne par la Russie en mars 2014, les deux pays connaissent une crise sans précédent. Pour Vladimir Poutine seul "le destin des gens" compte, peu importe les frontières à franchir.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • douxréveur
    douxréveur     

    hollande fait pareil....
    pas grave les frontieres....
    c'est le destin des habitants....qui compte...mais lesquels?

    vladimir c'est plutot les russes...
    françois en visitant les mosquées pendant que les églises brulent..
    à votre avis?

Votre réponse
Postez un commentaire