En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La partie jaune, les années vécues par les victimes, est dramatiquement courte comparé à la partie blanche, les années perdues.
 

SUR LES INTERNETS - Une impressionnante infographie dynamique du Guardian propose de visualiser les victimes d'armes à feu d'un angle inédit : en comptabilisant le nombre d'années perdues, non vécues.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ils ont prévu de faire la même chose avec les accidents de voiture ou pas ?

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    En France dans les années 80 on pouvait acheter un fusil à pompe ou une fusil d'assaut en semi auto et calibre civil sur simple présentation d'une carte d'identité. La société était elle plus violente qu'aujourd'hui ? Non, ça s'est aggravé. La situation est devenue intenable dans les cités. Ils se règlent leur compte en pleine rue ou abattent des policiers avec des armes dont la possession est strictement interdite. Des gangs de cités. Là encore, si on avait des statistiques transparentes on se rendrait compte que le problème ne vient pas de l'arme, mais essentiellement de certains gangs de personnes issues de minorités d'asie, du maghreb et d'europe de l'est. Mais on ne nous le dit pas. On nous cache la vérité. Et on nous interdit de nous défendre. "Pour notre bien". Le problème c'est qu'on a 10 ans de retard d'évolution sociale sur les USA. Donc les tueries, ça viendra. Et le problème c'est qu'on est plus dans la situation des états américains où le nombre de morts est très élevé, que dans la situation des états américains où la violence est faible. Ceci dit il n'est pas interdit de posséder une arme en France. Chez soit. Faut juste faire en sorte de ne pas être agressé (ou témoin d'un crime violent mais ça impliquerait une législation, une justice et un courage qu'on a pas en France) ... dehors !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Les USA sont une société violente. Il y a environs 10.000 tués par arme à feu par an. Avec ça on fait un magnifique tableau censé démontrer que les armes c'est mal. Or ce ne sont pas les armes le problème. Qu'un type détienne des armes pour la chasse, la défense, ou juste le fun de faire des trous dans du papier (voir le simple fait de posséder un objet), c'est pas un problème. Le problème ce sont les crimes. Et ENTRE AUTRE les crimes commis avec des armes. Ce qui est génial avec les USA c'est qu'avec le nombre d'états, les différentes juridictions qui changent sans arrêt (dans les états, les comtés et même les villes), et des statistiques transparentes (pas comme en France où on nous cache tout) c'est un fantastique laboratoire pour voir ce qui fonctionne ou pas en matière d'armes. Que démontrent ces statiques ? Qu'il y a plus de crimes commis avec des armes à feu dans les régions où le contrôle est le plus sévère. A part à New York où ils ont tellement de pognon qu'ils arrivent à coller un flic derrière chaque citoyen ou presque (ce qui n'empêche pas des crimes avec armes de se produire). Qu'un taux d'au moins 5% de port d'arme permet de diminuer de façon sensible le nombre de tués par armes (1 personne sur 20, ça fait 2 personnes dans un bus, une quinzaine dans un amphi d'université, des dizaines au milieu d'une foule, vous croyez qu'un criminel va tenter sa chance ?). Que les morts par arme sont causés dans la plupart des cas par des gens de moins de 25 ans et d'ethnies minoritaires (essentiellement noirs et hispaniques). Comprenez des membres de gangs. Et vous croyez sincèrement que les membres de gang, des gens qui tuent, volent, violent, etc ... vont arrêter juste parce que leur candidat à la maison blanche a décidé que les armes c'était mal ? Que c'était là la vraie cause de la violence et qu'il ne fallait surtout pas chercher ailleurs ? C'est vrai que c'est difficile à croire. Nous qui vivons dans une société "relativement" calme, où les armes sont contrôlées, on a tendance à se dire que ça tombe sous le sens. Le facteur émotionnel joue aussi beaucoup : on a peur de se retrouver face à une arme, alors on préfère que ce soit interdit. Voila nos impressions. Voila les impressions que certains voudraient que nous croyions aveuglément. Mais ces impressions sont fausses. Les causes sont autres. Et en attendant, pendant qu'on raconte des âneries, des gens meurent, effectivement. Chiffres à l'appui : http://www.fbi.gov/stats-services/crimestats

Votre réponse
Postez un commentaire