En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des militaires dans les rues de Bangkok, le 20 mai 2014.
 

Après plusieurs mois de crise, l'armée thaïlandaise a décrété mardi l'instauration de la loi martiale. Des soldats ont été déployés à Bangkok, pour "restaurer la paix". Mais la situation laisse craindre un nouveau coup d’État. Explications.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • Bernard Cuny
    Bernard Cuny     

    Pffff...C'est du HeyBaal...Un sacré "diplomates" celui-là !...

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    C'est pratique "l'ingérence multiforme", j'imagine que ça inclue un jour d'avoir répondu à une question ou s'être rendu en visite diplomatique.

  • Bernard Cuny
    Bernard Cuny     

    Pour la propagande médiatique des dirigeants des pays nord-atlantiques sous impérialisme US, exportateurs de "démocratie" par ingérences multiformes dans les affaires internes des pays souverains, y compris au besoin par bombardements aériens meurtriers à ciel ouvert, il y a eu en Libye, il y a en Syrie (l'arme au poing), en Iran, en Ukraine, au Venézuela, en Thaïlande... les "bons" manifestants, "démocrates", et les autres les "méchants" partisans de "régimes" à abattre...Or, partout ou passe cette ingérence, en guise de "démocratie", les peuples perdent leur souveraineté et le chaos s'installe durablement...

  • deuxc
    deuxc     

    Un coup d'état a parfois le mérite de remettre les choses en place.

Votre réponse
Postez un commentaire