Venezuela : le régime pour un report de l'investiture de Chavez

Réélu en octobre, le président vénézuélien doit normalement prêter serment le 10 janvier. Alors qu'il est toujours hospitalisé, la question de sa succession se pose de plus en plus.

M. T. avec AFP
Le 05/01/2013 à 7:34
Mis à jour le 05/01/2013 à 7:38
La popularité d'Hugo Chavez ne chute pas dans le pays (LEO RAMIREZ / AFP)

Venezuela : le peuple inquiet de l'état de santé de Chavez


Même s'il ne peut pas prêter serment jeudi prochain, Hugo Chavez restera au pouvoir. Tel en a décidé vendredi le numéro deux du régime vénézuélien, Nicolas Maduro.

Face aux incertitudes grandissantes sur l'état de santé du président vénézuélien, toujours hospitalisé depuis une opération d'un cancer le 11 décembre à Cuba, son dauphin désigné a annoncé le report de son investiture, dans le cas où Hugo Chavez ne serait pas sur pied le 10 janvier.

>> A lire : Comment s'organise la succession de Chavez ?

Nicolas Maduro a également rejeté les appels de l'opposition à un intérim du président de l'Assemblée nationale en cas d'absence du chef de l'Etat à cette date.

Une décision à l'encontre de la Constitution

Cette décision va à l'encontre de la Constitution vénézuélienne, qui stipule que la cérémonie de prestation de serment devant l'Assemblée nationale ne peut être reportée. Mais Nicolas Maduro s'appuie sur le fait que le texte précise que s'il ne peut prêter serment devant l'Assemblée, le président doit le faire devant le Tribunal suprême de justice. Et dans ce cas, aucun délai n'est mentionné.

La question de la présence de Hugo Chavez, au pouvoir depuis 1999 et réélu le 7 octobre, à la cérémonie d'investiture se pose chaque jour un peu plus, à moins d'une semaine de l'échéance.

Toute l'actu International

La question du jour

Faut-il permettre l'ouverture de tous les magasins le dimanche?