En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

United Airlines: le passager débarqué de force saisit la justice

Ils protestent contre l'expulsion brutale d'un passager de la compagnie United Airlines avec le slogan "Battez vos concurrents, pas vos clients".
 

Brutalement expulsé d'un avion surbooké dimanche dernier à Chicago, David Dao a saisi la justice par l'intermédiaire de ses avocats, afin que les enregistrements vidéo et autres preuves relatives à l’affaire soient précieusement conservés.

Newsletter BFMTV Midi

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • François Martin
    François Martin     

    La compagnie United Airlines n'en est pas à ses débuts. Nous sommes aux États-Unis, pays des "class actions", qui n'ont rien à voir avec nos petits procès pour préjudice. Leur attitude borneé et stupide va leur coûter des centaines de milliers de dollars.
    Déjà en 2009, United Airlines avait abîmé la guitare d'un passager. Ils avaient refusé de lui payer les réparations (1400 $). Cela leur a coûté 120 000 $, en plus d'un préjudice considérable à leur image et des années pour reconstruire leur base de clientèle. Il il y en a qui n'apprennent jamais…

  • François Martin
    François Martin     

    La compagnie United Airlines n'en est pas à ses débuts. Nous sommes aux États-Unis, pays des "class actions", qui n'ont rien à voir avec nos petits procès pour préjudice. Leur attitude borneé et stupide va leur coûter des centaines de milliers de dollars.
    Déjà en 2009, United Airlines avait abîmé la guitare d'un passager. Ils avaient refusé de lui payer les réparations (1400 $). Cela leur a coûté 120 000 $, en plus d'un préjudice considérable à leur image et des années pour reconstruire leur base de clientèle. Il il y en a qui n'apprennent jamais…

Votre réponse
Postez un commentaire