En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Une taxe de 20% pour bank of cyprus, 4% pour d'autres banques
 

NICOSIE (Reuters) - Le gouvernement chypriote et les représentants de la troïka (BCE, FMI et UE) se sont mis d'accord sur la création d'une taxe...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • CHAGA
    CHAGA     

    La City excroissance financière en Europe, sera t'elle la prochaine à tomber. L'Angleterre a pu sauvé une fois au prix de la planche à billets une part bien trop importante de finance dans son économie. Elle n'aura probablement pas les moyens de sauver une deuxième fois son système. Attention; celui qui pourrait tomber in fine pourrait ne pas être l'euro, mais la livre qui repose sur du vent !!!

  • CHAGA
    CHAGA     

    1-1 balle au centre... La Russie n'avait pas remboursé ses emprunts, ironie de l'histoire quasiment 1 siècle plus tard, ce sont ses placements qui ne seront pas remboursés...Les oligarque Russe sont souvent des Communistes convertis, ce que leur ainés du parti n'avaient pas voulu remboursé aux européens, les européens en solde une petite part...

  • paddy39
    paddy39     

    Brillante démonstration digne des bien penseurs de C dans l'air....mais je rectifie le dicton " plus il y a de monde et moins il y a de riz". l'Europe à 6,oui ,celle à 27, non, cela ne peut pas marcher et tous le savait en créant ce p...d'euro.

  • jeanca1313
    jeanca1313     

    Le président Nicos Anastasiades a rencontré cette semaine les dirigeants européens. Lors de cette réunion il est sorti de la salle de réunion en claquant la porte menaçant que son pays sorte de la zone euro....

    Et si Chypre retrouvait sa souveraineté face aux technocrates de la Troïka (la Commission européenne, la Banque centrale européenne et le Fonds monétaire international)....que se passerait-il pour ce petit pays ?
    Une faillite avec ou sans l'euro...
    Sans l'euro, le pays ne pourrait plus honorer les échéances de sa dette. Le marché serait ébranlé. Une nouvelle monnaie serait créée entraînant une dévaluation. Cette dévaluation réduirait...la dette et pénaliserait qui ? Les détenteurs des dettes publiques....Ces dettes publiques abyssales qui rappellent celles de la France qui augmentent de 5 500 euros chaque seconde.
    Les européens convaincus à l'idée de cette éventualité sont horrifiés. Pourquoi ?
    Pas à cause du malheur du peuple chypriote mais par peur de contagion.
    Imaginez....Imaginez Chypre sortir de la zone euro ! Cette éventualité signifierait que cette situation rendrait crédible la sortie d'un État membre de la zone euro. Et si le pays se relevait grâce à ce départ ?
    Or ce serait une grande incertitude pour la Troïka toute entière avec d'autres peuples qui seraient tentés par la même idée....

    Cet euro élargi avec la Grèce et ses comptes truqués (par un certain Mario Draghi de la BCE) était un symbole politique pour les européens convaincus, celui de l’attractivité de la zone euro. Chypre quittant la zone euro remettrait en cause la construction de cette Europe technocrate. Avec 27 pays impossible de revenir en arrière avec "ces eurosceptiques de malheur", avec 26 et l'exemple chypriote tout deviendrait possible !
    Et si les commissaires européens pouvaient accélérer l'entrée de la Bulgarie, la République tchèque, la Lituanie, la Hongrie, la Roumanie et même de la Turquie ce serait la solution... car comme dit le vieil adage "Plus on est de fous, plus on rit !"

    On se demande encore pourquoi le Royaume-Uni, l'Islande, la Suède, le Danemark, la Suisse ne se précipitent pas pas pour adopter cet euro fantastique....

    A suivre...

  • 20122012
    20122012     

    Que fait donc ce pays dans l'Europe ou plutôt ce paradis fiscal sans économies réel en dehors de la spéculation et des fraudes de nos banquiers européen et autre spéculateurs des marches financier

  • Héron
    Héron     

    Quand est-ce que le peuple cessera de croire ceux qui prétendent les défendre, mais demandent de voter "sans conditions" pour ceux qui ont mis en place l'Europe de délocalisations et du chomage?

  • louis lerouge
    louis lerouge     

    Le mot nationalisation est tabou surtout quand ces fonds de pensions sont détenus par des étrangers a Chypre ,par contre voler les chypriotes est normal,ne s'agit t il pas la d'une nationalisation du bien privé?A quand l'expropriation de la bourgeoisie par le peuple?

Votre réponse
Postez un commentaire