Une batte de cricket ensanglantée trouvée chez Pistorius

Un hebdomadaire sud-africain livre dimanche de nouveaux éléments sur l'enquête dont fait l'objet l'athlète Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie.

M. T. avec AFP
Le 17/02/2013 à 8:56
Mis à jour le 17/02/2013 à 10:56
L'athlète handisport sud-africain Oscar Pistorius. (AFP)

La romanesque vie d’Oscar Pistorius, du champion paralympique au fait divers – 14/02


Accusé de meurtre, Oscar Pistorius, le champion handisport, s'écroule -15/02


Une nouvelle preuve à charge contre Oscar Pistorius ? La police sud-africaine s'interroge sur l'usage qu'a pu faire le champion handisport d'une batte de cricket, retrouvée chez lui couverte de sang, lors du meurtre de sa petite amie Reeva Steenkamp.

C'est l'hebdomadaire sud-africain City Press qui rapporte la nouvelle dimanche. "Il y avait plein de sang sur la batte, la police scientifique dira de quel sang il s'agit", indique au journal une source proche de l'enquête, qui ajoute que la tête de Reeva a été "écrasée".

La police émet trois hypothèses

Selon City Press, qui dit tirer ses informations de trois sources concordantes, les policiers ont établi trois hypothèses : Pistorius aurait agressé sa petite amie avec la batte, celle-ci l'aurait utilisée pour se défendre, ou l'athlète s'en serait servi pour défoncer la porte de la salle de bain où elle s'était réfugiée.

Oscar Pistorius, 26 ans, aurait tiré la première balle depuis la chambre, avant que son amie ne réussisse à s'enfermer dans la salle de bain attenante. Elle a été abattue de quatre balles de 9mm, dont deux reçues à la tête.

>> A lire aussi - Pistorius, paranoïaque et amoureux des armes

Toujours selon City Press, dont les sources ont confirmé certaines informations de presse précédentes, Oscar Pistorius a appelé son père vers 3h20 heure locale jeudi matin, lui demandant de venir au plus vite. Quand sa famille est arrivée, il descendait l'escalier portant le corps de la jeune femme dans ses bras, tremblant.

Des preuves à charge "solides comme un roc"

Reeva Steenkamp, 29 ans, respirait encore et il a essayé de la ranimer. Elle portait un déshabillé, et les inspecteurs ont trouvé un petit sac et un iPad par terre dans la chambre d'Oscar Pistorius. Les draps du lits étaient défaits.

Il aurait dit à sa soeur Aimée que quelque chose de terrible s'était passé et qu'il avait pris Reeva Steenkamp pour un cambrioleur. Mais les trois sources de l'hebdmadaire dominical excluent cette possibilité, rejetée par la police dès jeudi, notant notamment qu'il n'y avait pas eu trace d'effraction.

>> A lire aussi - Pistorius réfute les accusations de meurtre

Selon City Press, les enquêteurs ont un dossier "solide comme un roc" contre l'athlète.

La question du jour

Avez-vous fait de bonnes affaires pendant les soldes?