En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La rencontre merkel-sarkozy, un pas de plus vers l'intégration européenne
 

par Mike Peacock LONDRES (Reuters) - La rencontre organisée entre Nicolas Sarkozy et Angela Merkel mardi après-midi pour tenter de résoudre la crise...

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • Olati
    Olati     

    Si l'intégtation se fait de la même façon que l'on intégre tous nos amis venus d'ailleur, on est pas sorti de l'auberge.

  • Podopodom
    Podopodom     

    Amen.

  • Verly
    Verly     

    ...le traité de Lisbonne est passé de force. Nous ommles tous obligés de financer les erreurs des banques sans avoir le droit de protester. On nous bassine avec la crise comme si nous étions sur un navire qui affronte la tempête: "Tout le monde à la manoeuvre, on double chaque poste. Honte à celui qui se planque dans la cale" Un beau discours bien culpabilisateur pour vous inciter à vous livrer à l'ennemi du genre 1940.C'est se foutre du monde! La seule raison de la crise, c'est qu'on a laissé les banques reprendre le pouvoir qu'on leur avait confisqué aprés la crise de 1929.C'est là qu'il faut avoir du courage.

  • ATN
    ATN     

    On a envoyé nos jeunes combattre en Yougoslavie. On a séparé la Croatie, la Serbie et la Bosnie, qui maintenant sont des pays indépendants. Et pendant ce temps, on a créé la Euroslavie, avec un parlement dans un état sans gouvernement, une monnaie unique, un marché unique, une constitution qui s'impose aux constitutions des états, une banque centrale, bientôt des ministres, une armée et des impôts... En 2012 nous voterons pour le gouverneur de l'état français au sein de l'Euroslavie. Un pays théocratique où le Dieu s'appelle "Profit", son prophète s'appelle "Euro" et la religion, le "libre-échange".

  • 44=bzh
    44=bzh     

    il faut renforcer la gouvernance européenne en obligeant déjà, les pays à se plier à la constitution de l'Union Européenne. Que la banque centrale européenne ait le pouvoir de contrôler et d'imposer aux banques,via les décisions gouvernementales, des taux de prêts minimes pour les particuliers et des prêts sans intérêts pour les différentes gouvernances d'états. la question principale à mon avis est: comment diminuer le pouvoir des banques, sans augmenter trop la puissance des états; puissance des états, qui peuvent très vite ce changer en dictatures. Il faut donc trouver un équilibre et c'est une chance que l'Union Européenne existe, car c'est le meilleur échelon pour préserver la démocratie. je ne suis pas un expert, et toutes critiques et surtout propositions seront les bien venues.

Votre réponse
Postez un commentaire