En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des migrants recueillis par les garde-côtes italiens le 15 avril (illustration)
 

La Méditerranée est depuis plusieurs années, la principale porte d'entrée vers l'Europe pour de nombreux migrants. Mais la traversée est extrêmement dangereuse: plus de 3.000 migrants sont morts l'an dernier. A Paris, BFMTV a rencontré un Erythréen qui a réussi à passer il y a quelques jours. David raconte son incroyable périple: "c'était dangereux mais je n’avais pas le choix".

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Pseudome
    Pseudome     

    C'est dans leurs pays qu'ils doivent rester et agir, et y être aidés. Certainement que le voyage jusque l'Europe est éprouvant ! et après aussi ... que vont-ils devenir ? L'Europe a des problèmes elle aussi avec ses habitants. Un pays qui perd ses habitants meurt ... Tout pays doit se développer dans le bien vivre ...

    Youyou
    Youyou      (réponse à Pseudome)

    Exact !!
    Déjà dans notre pays c'est la galère, le chômage en augmentation .
    Merci l'Europe .

    Youyou
    Youyou      (réponse à Pseudome)

    Exact !!
    Déjà dans notre pays c'est pas facile.

  • mornac
    mornac     

    C'est vrai, ça, que font les autorités ? Elles pourraient mettre des Airbus gratuitement à disposition de tous les postulants à l'émigration dans tous les pays concernés ! Et réquisitionner des hôtels-restaurants pour les accueillir !

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    "mais je n’avais pas le choix"
    Pourquoi ?

Votre réponse
Postez un commentaire