En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Maxime, un jeune jihadiste français en Syrie se confie à BFMTV.
 

Document BFMTV - Maxime, 22 ans, est parti en Syrie il y a onze mois pour faire le jihad. Il a répondu à distance à nos questions sur son combat.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

120 opinions
  • Deboutlesmorts
    Deboutlesmorts     

    Nous aussi on l'attend avec joie ...pour lui.

  • HeyBaal
    HeyBaal     

    Ca veut dire que vous avez les coordonnées d'un terroriste ?
    Et que vous allez les communiquer aux autorités ?
    Ou à défaut que vous soutenez le terrorisme islamiste ?

  • Amina
    Amina     

    pourquoi même on leur donne la parole ? On fait d'eux des célébrités. Pauvre occident !

    gero51
    gero51      (réponse à Amina)

    Mais c'est de la basse politique, un nuage de fumée !

  • al Azar
    al Azar     

    En hommage à mon ami Abdelwahab Meddeb décédé ce 6 novembre dernier !
    Si Abdelwahab Meddeb était écouté, si les musulmans ne niaient pas les contenus intolérants de leurs textes, un dialogue pourrait s’ouvrir. Nouvel exemple d’une impasse tenace.

    Je l’aimais bien, Abdelwahab Meddeb. Il s’est envolé il y a quelques jours vers les cieux qu’il a tant scrutés. Ses propos volaient haut. Il était d’une érudition admirable. Il aurait sûrement préféré poursuivre son œuvre de poète, cultiver ses ardeurs d’amoureux des cultures d’islam plutôt que descendre dans l’arène. Mais le désespoir qu’il ressentait en observant la médiocrité de sa religion telle qu’elle est propagé aujourd’hui, et les violences qu’elle engendre, a dévié sa trajectoire.

    J’aime sa capacité de critiquer sa religion et ses théoriciens, l’Occident et les siens, j’aime son optimisme quand il fait un «Pari de civilisation». J’aime sa faculté de rendre la complexité des choses et des textes.

    Je ne l’ai hélas jamais vu cité, encore moins invité par l’un de ces imams occupés à faire rabâcher aux croyants les versets du saint Coran et les dires de son parfait prophète dans l’ombre des mosquées et sans l’ombre d’une critique.

    Pour Meddeb, le Coran a été créé par des humains, même s’il est inspiré par un souffle divin. Cette reconnaissance rendrait tant de choses possibles entre musulmans et non musulmans. Il est impératif de «briser le tabou coranique», estimait-il. «Vous n’avez pas à ériger votre livre saint en intouchable vecteur d’une parole divine incontestée, éternelle, incréée…» Il est nécessaire d’étudier scientifiquement l’histoire de ce livre. Et de renoncer aussi à l’idolâtrie de Mahomet: «Nous avons affaire à un prophète qui a été violent, qui a tué, qui a appelé à tuer.»

    Neutraliser les passages qui appellent à la guerre

    L’islam doit évoluer, estime-t-il. «Or la condition sine qua non de cette évolution est le renouvellement du tout au tout de l’exégèse coranique.» Pour lui, «l’humanité a évolué et le stade anthropologique de certaines prescriptions coraniques appartient à une étape antérieure de l’évolution humaine.»

    Le germe de la violence étant contenu dans le texte, il importe de «neutraliser les dispositions qui, dans sa lettre coranique, appellent à la guerre».

    Pour que la barbarie ne triomphe pas, Meddeb proposait quatre modulations de l’islam. D’abord, séparer le temporel et le spirituel. Ensuite, abroger le jihad, concept mésinterprété pensait-il, mais qui «recèle un potentiel de violence et une force de perversion tels qu’on ne peut les neutraliser qu’en anéantissant la notion même de djihad». Et encore: goûter «la saveur de l’altérité des femmes»… dans l’égalité des droits, ce qui implique le renoncement au foulard, signe d’asservissement et d’infériorisation: « … le mal qui atteint les sociétés islamiques est des plus graves ; peut-être même est-il quasi incurable. Et je pense plus que jamais que la question du voile en est le symptôme le plus voyant.»

    Enfin, quatrième mutation : que le musulman admette qu’il n’est pas porteur d’une vérité entière qui lui épargnerait «l’arpentage d’autres parcelles du monde où se recueille le vrai».

    Dans cet esprit, les musulmans devraient aussi «déclarer l’irrecevabilité de la charia», dont de nombreuses dispositions s’opposent aux droits humains, afin d’assurer les libertés d’opinion, de croyance, de conscience. En attendant, lorsque charia et droits de l’homme sont en contradiction, prééminence doit toujours être donnée, selon Meddeb, aux droits de l’homme.

    L’écrivain rêvait d’un rapprochement entre l’Europe des Lumières et un monde arabo-islamique débarrassé de ses archaïsmes et adepte de la laïcité. Il appelait les musulmans à cesser de juger les actes et les paroles sur le mode du châtiment et de la récompense, de l’Enfer et du Paradis, un «marchandage de bazar» qui renforce la censure du groupe. Inversement, il estimait que la liberté individuelle et l’intégrité du corps constituent deux acquis précieux de la modernité que l’islam doit impérativement adopter.
    In memoriam

  • al Azar
    al Azar     

    On lui a promis 72 vierges qui l'attendent au paradis d'Allah ! Un obsédé sexuel insatisfait et lubrique est parti se faire jouir en explosant !

  • bouledog
    bouledog     

    Un constat est fait par le témoignage d'un terroriste vu à la tv son recrutement c'est bien fait dans une mosquée en France ,
    il semblerait qu'il y a un double jeu dans les mosquées entre ce qui est dit et ce qui est fait ,
    pas assez de contrôle

  • bouledog
    bouledog     

    Un aller sans retour c'est ce que veulent les Français , ils ne doivent pas réintégrer la France , ce sont des fêlés qui sont dangereux pour la société , souhaitons qu'ils soient abattus en combattant

  • Meloco
    Meloco     

    Après analyse du spy --- diagnostique ? ... est-il récupérable ? ...........dans quel état sont les boyaux de sa tête ?..........

  • B5 k9
    B5 k9     

    Si il y a du terrorisme, c'est de la faute a nos gouvernement qui ont une mauvaise politique étrangère et national, qui a colonisée presque toute la planète ? Qui a déclenché des guerres aux moyenne Orient, en Afrique pour le pétrole, le gaz, le phosphate, l'uranium ou autres ext...? qui crée des conflits pour déstabiliser des pays pour leurs richesse ? alors les leçons de moral de certain gardez les pour vous, ce type Maxime ou je ne sais quoi, c'est une victimes, a 22 ans il a du ce faire endoctriner par je ne sais quelle gourous, qui a rien a voir avec l'Islam, c'est pas a 22 ans, fraîchement convertie qu'il connaît les valeurs de paix et de tolérance enseigné par l'Islam.

  • Meloco
    Meloco     

    @eb3958------- hélas ..... serait-ce volontaire ou ..................?

Lire la suite des opinions (120)

Votre réponse
Postez un commentaire