En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Un combattant pro-russe à Troitsko-Khartsyzk, à 30 kilomètres de Donetsk, le 28 août 2014. (photo d'illustration)
 

Plusieurs voix se sont élevées, ce jeudi, pour dénoncer l'intrusion de troupes russes dans l'Est de l'Ukraine. Face à ces accusations, appuyées par l'Otan, Moscou dément.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • sepelle67
    sepelle67     

    hopla on attend notre chef de guerre notre cher président.

  • AgentK3
    AgentK3     

    Comme Hitler avant le déclenchement de la seconde guerre mondiale, il grappille des territoires jusqu’à ce que les pays autonomes n'en puissent plus et explosent entraînant leurs alliés...

  • MrParano
    MrParano     

    Monter l'opinion européene contre les russes, en entretenant plus ou moins subtilement le chaos dans cette zone frontière, et faire du même coup diversion à l'assaut de la Palestine, entre autres. Tout bénef' pour qui-vous-savez.

  • LILLOIS
    LILLOIS     

    les russes sont chez eux et ils ont les moyens de se faire respecter

Votre réponse
Postez un commentaire