En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Le président russe Vladimir Poutine, la chancelière allemande Angela Merkel, le président français Francois Hollande et le président ukrainien Petro Poroshenko à Minsk, mercredi 11 février 2015
 

EDITO - Sur le plan militaire, les Occidentaux et l'Ukraine ont cédé à Poutine et à ses alliés séparatistes la possibilité de définir le front d'ici à dimanche 15 février. Cependant, quelques subtiles avancées ont été acquises pour l'État ukrainien.

Harold HYMAN

Journaliste, spécialiste géopolitique

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • alma
    alma     

    En septembre 1938 Edouard Daladier était au accord de Munich pour la crise des Sudètes. On a vu ce que cela à donner l'année suivante. Hollande est-il notre nouveau Daladier

  • alma
    alma     

    En septembre 1938 Edouard Daladier était au accord de Munich pour la crise des Sudètes. On a vu ce que cela à donner l'année suivante. Hollande est-il notre nouveau Daladier

  • 37berry
    37berry     

    Le 30 mars 2009, Gabriel ROBIN, ambassadeur français a osé prononcer les phrases suivantes ::::: L’OTAN pollue le paysage international dans toutes les dimensions. Elle complique la construction de l’Europe. Elle complique les rapports avec l’OSCE (mais ce n’est pas le plus important). Elle complique les rapports avec la Russie, ce qui n’est pas négligeable. Elle complique même le fonctionnement du système international parce que, incapable de signer une convention renonçant au droit d’utiliser la force, l’OTAN ne se conforme pas au droit international. Le non-recours à la force est impossible à l’OTAN car elle est précisément faite pour recourir à la force quand bon lui semble. Elle ne s’en est d’ailleurs pas privée, sans consulter le Conseil de sécurité des Nations unies. Par conséquent, je ne vois pas très bien ce qu’un pays comme la France peut espérer de l’OTAN, une organisation inutile et nuisible, sinon qu’elle disparaisse.

  • BJP
    BJP     

    J'ai plus que l'impression (et je n'en ai jamais douté). L'Ukraine est loin d'être sortie de ce guêpier. Naïf il faut vraiment l'être pour croire que V Poutine va abandonner aussi facilement ses projets de grande Russie !!!. Nous Français accepterions nous facilement de devoir nous séparer de l'Alsace (par exemple) ????

Votre réponse
Postez un commentaire