En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Des opposants évacuent un blessé de la place Maïdan, jeudi 20 février, à Kiev.
 

La journée de jeudi s'est soldée par un bain de sang, dans les rues de Kiev, avec au moins 100 morts selon les équipes médicales. Les ministres des Affaires étrangères français, allemand et polonais présents à Kiev ont négocié pendant de longues heures avec la présidence et l'opposition, sans être parvenus à un accord en fin de journée.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • colette bernard
    colette bernard     

    nous faisons de l'ingérence ! dites moi nous avons un président rejeté par le peuple à 85 % si nous nous révoltons trouveriez vous normal que d'autres pats s'en mele??

  • colette bernard
    colette bernard     

    mais comme en syrie beaucoup d'extremistes parmis les "révoltés"

  • CogitoErgoSum
    CogitoErgoSum     

    c'est La place Tahrir qui s'exporte en Europe- tant mieux!

  • boris2749
    boris2749     

    Le président ukrainien applique les ordres du mégalo Poutine. Le FN aux anges devant le retour de la soi disante grande Russie hurle à l'ingérence. Les images nous provenant d'Ukraine sont celles qui défilent dans les cerveaux d'extrême droite.

Votre réponse
Postez un commentaire