En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
Ioulia Timochenko s'exprimant devant la foule réunnie place Maïdan à Kiev en février.
 

Quelques semaines après sa sortie de prison, Ioulia Timochenko, égérie de la Révolution orange, brigue la succession de Viktor Ianoukovitch.

A lire aussi

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • thierry1970
    thierry1970     

    je ne les plaint pas vraiment. Ils ont voulu et veulent faire parti de l Europe. Alors, comme les européens, ils se rendront compte que c est loin d être le paradis ici.

  • raleur toulousain
    raleur toulousain     

    Les ukrainiens ne sont pas volés !!! mais c'est leur choix.

  • Raymond
    Raymond     

    Bravo, elle finira de se remplir les poches. De son temps et de source sure, des centaines d'ordre de transfert d'argent depuis la Suisse dans d'autres paradis fiscaux.

  • dramus
    dramus     

    Peste ou cholera .........l'europe et le fmi se sont occupe de l'ukraine ...on annonce deja 50 pour cent d"augmentation du gaz aux pauvres ukrainiens ...10 pour cent de fonctionnaires vont etres supprimes LE BAL commence et les souffrances vont s'amplifieees ......on verra dans quelques mois l'hiver arrive vite a l'est

Votre réponse
Postez un commentaire